Chapitre 32

Une faille dans le plan

Lorsque les voisins de Mr et Mrs Tournedos se réveillèrent le lendemain et virent des poules gambader partout sur la route, ils se hâtèrent d’aller avertir Tubby que ses volailles s’étaient échappées. Imaginez leur épouvante quand ils découvrirent les immenses empreintes, le sang, les plumes et la porte de derrière démolie, et ne trouvèrent aucun signe du mari ni de la femme.

En l’espace d’une heure, une énorme foule s’était rassemblée autour de la maison vide de Tubby, et on examinait les traces de pattes monstrueuses, la porte défoncée et les meubles en miettes. Ce fut la panique et, en quelques heures, la nouvelle que l’Ickabog avait dévasté la maison d’un boucher de Baronstown se répandit au nord, au sud, à l’est et à l’ouest. Les crieurs de rue firent tinter leurs cloches sur les places publiques et, quelques jours plus tard, seuls les Marécageux ignoreraient encore que l’Ickabog avait fait une virée au sud et enlevé deux personnes.

L’espion de Crachinay à Baronstown, qui avait passé la journée à se mêler à la foule pour en observer les réactions, notifia à son maître que la stratégie avait fonctionné à merveille. Mais en début de soirée, alors que l’espion se disait qu’il irait bien fêter cela autour d’un feuilleté à la saucisse et d’une chope de bière dans une taverne, il remarqua quelques hommes qui chuchotaient entre eux tout en étudiant l’une des empreintes géantes de l’Ickabog. L’espion s’invita à leur côté.

– Terrifiant, non ? demanda-t-il. La taille de ses pattes ! La longueur de ses griffes !

L’un des voisins de Tubby se redressa, les sourcils froncés.

– Il va à cloche-patte, déclara-t-il.

– Pardon ? dit l’espion.

– Il va à cloche-patte, répéta le voisin. Regardez. C’est la même patte gauche partout. Soit l’Ickabog saute à cloche-patte, soit…

L’homme ne termina pas sa phrase, mais son regard inquiéta l’espion qui, au lieu de se rendre à la taverne, remonta sur son cheval, et cavala jusqu’au palais.

Chapitres

Lire tous les chapitres publiés à ce jour

Voir plus